Le grand fonds de capital-risque européen Truffle Capital a fermé deux nouveaux fonds institutionnels, BioMedTech et Fintech-Insurtech, après avoir réussi à lever 390 millions d’euros auprès d’investisseurs institutionnels internationaux. Pour en savoir plus, cliquez ici.

La société a reçu 250 millions d’euros d’engagements pour son fonds BioMedTech et 140 millions d’euros pour son fonds Fintech-Insurtech. Le fonds BioMedTech servira à financer et à créer 12 entreprises, principalement en France, qui développent des dispositifs médicaux et des médicaments mini-invasifs.

Ces initiatives s’appuieront sur des technologies de rupture provenant des 50 premières universités américaines et européennes.

Environ 60 % du montant recueilli pour les nouveaux fonds de Truffle Capital proviennent d’investisseurs français et 40 % d’investisseurs internationaux.

Notre société mère d’intelligence économique

La société a déjà créé cinq start-ups, qui s’appuient sur des accords de licence exclusifs et mondiaux négociés avec des centres de recherche et des universités internationales.

Il s’agit de HoliStick Medical, une spin-off de Harvard et du Massachusetts Institute of Technology qui vise à traiter les pathologies cardiaques sans chirurgie à cœur ouvert ; Skinosive, une société de l’université de Yale qui développe des dermo-cosmétiques pour prévenir les cancers de la peau ; Artedrone, dont les micro-robots autonomes pourraient prévenir et traiter les pathologies cérébrovasculaires ; PKMed, qui développe des implants bioactifs intelligents ; et Bariatek, qui travaille sur des dispositifs médicaux non invasifs pour traiter l’obésité et le diabète.

Ces deux fonds représentent une accélération majeure du développement de Truffle Capital par rapport aux 750 millions d’euros que la société a levés au cours des 15 dernières années. Les précédents fonds Truffle étaient essentiellement non sectoriels et axés sur le commerce de détail.

Le co-fondateur et PDG de Truffle Capital, le Dr Philippe Pouletty, a déclaré « Avec 250 millions d’euros de nouveaux fonds, nous comptons désormais parmi les principaux acteurs de la BioMedTech en Europe, en particulier dans le segment des dispositifs médicaux d’intervention. Notre stratégie d’investissement est conçue pour permettre aux cliniciens de traiter les patients plus efficacement et de manière moins traumatisante avec des produits révolutionnaires, permettant aux patients de vivre mieux et plus longtemps, et aux payeurs de réduire les coûts de santé.

« Notre expérience éprouvée d’entrepreneurs-investisseurs et notre puissance de feu en matière d’investissement nous permettent de construire les futurs leaders mondiaux au sein de l’excellent écosystème français, de la création au stade clinique et commercial ».