Les abeilles sont indispensables à l’équilibre de la faune et de la flore sur terre. Elles ne savent pas toujours se défendre mais quand elles le font, ça peut faire mal ! Voyons comment se prémunir des piqûres d’abeilles et le cas échéant, comment se soulager rapidement.

Non-agir plutôt que réagir

Tout d’abord, il faut savoir qu’une abeille ne pique que si elle se sent menacée. Il est donc primordial de ne pas la déranger dans son travail de pollinisation.

Si elle tourne autour de vous, ce n’est pas pour ajuster son angle d’attaque, vous êtes juste là par coïncidence. Le mieux est ainsi de garder votre calme jusqu’à ce qu’elle s’en aille. Respirez consciencieusement, bouche fermée, et ne faites pas de gestes brusques.

Si vous essayez de la faire partir avec la main, ce sera certainement interprété comme une agression et elle risque de vous la rendre au centuple.

Que faire immédiatement en cas de piqûre d’abeille ?

Comme évoqué, il y a très peu de chance qu’une abeille vous pique alors que vous êtes calme et non menaçant. Mais nous pouvons très bien les déranger ou leur faire peur involontairement, en nous asseyant ou en marchant sur l’une d’elles par exemple. L’abeille femelle défendra alors sa colonie et vous plantera son dard directement dans la peau. Elle y injectera également son fameux venin.

Une douleur vive vous surprendra alors mais c’est à ce moment-là qu’il faut encore une fois garder son calme. La première chose à faire est de retirer le dard et la glande à venin, sans la percer. Vous pouvez utiliser pour cela votre ongle, le coin d’une carte de crédit ou tout autre objet à disposition. Agissez rapidement mais sans précipitation car chaque seconde écoulée laissera le temps au venin de pénétrer plus abondamment.

Enfin, avant toute autre chose, désinfectez la plaie avec un antiseptique. Une piqûre n’est rien de moins qu’une agression extérieure pouvant apporter son lot de bactéries à votre organisme. Ne leur laissez pas le temps de vous contaminer, éliminez-les le plus rapidement possible.

Comment soulager la douleur liée à une piqûre d’abeille ?

Si vous avez eu mal au moment de la piqûre, sachez que ce n’est rien par rapport au venin qui va vous ronger pendant les prochaines minutes, voire les prochaines heures. C’est donc à son élimination que nos efforts doivent se concentrer désormais.

Pour commencer, si vous avez eu la bonne idée de vous équiper d’un aspivenin, c’est le moment ou jamais de l’utiliser.

Ensuite, tentez d’éliminer le venin apporté par l’abeille à l’aide d’une source de chaleur intense. Vous pouvez utiliser un briquet, une cigarette ou un sèche-cheveux pour cela, sans jamais pour autant toucher la peau. Attention tout de même à ne pas remplacer la douleur de la piqûre par une brûlure.

Pensez enfin à surélever la zone piquée pour limiter l’afflux sanguin. Ce conseil est pratique s’il s’agit d’un bras ou d’une jambe mais il peut être délicat à mettre en oeuvre pour d’autres parties du corps.

Dans quelles circonstances appeler à l’aide ?

Si vous êtes dans l’une de ces situations, n’hésitez pas à appeler le 15, ils sauront vous prendre en charge :

  • la zone touchée peut entraver votre respiration (cou, narine, langue, etc.)
  • la piqûre gonfle bien plus qu’une grosse piqûre de moustique
  • vous avez un doute sur une éventuelle allergie

Quoi qu’il en soit, ne restez pas seul face à vos doutes et vos peurs, rendez-vous au moins dans la pharmacie la plus proche.