Appeler un acousticien ou un bureau d’études pour effectuer des études acoustiques est recommandé dans plusieurs cas de figure. En effet, dans le cas d’un souci d’isolation acoustique et pour se protéger des bruits de voisinage, il convient de faire une bonne isolation. De même, si vous ne voulez pas que les riverains soient alertés par les niveaux de bruit émanant de chez vous, faire appel à un professionnel de l’insonorisation est de mise. Sans oublier le fait qu’il peut très bien effectuer une correction acoustique pour réduire la réverbération dans une maison ou dans un bureau.

Qu’est-ce que le diagnostic de l’impact acoustique par un ingénieur acousticien ?

Faire un traitement acoustique consiste à analyser les niveaux sonores ainsi que leur propagation dans le but d’apporter un confort acoustique inégalé dans une habitation. Il faut savoir que la pollution sonore est un vrai souci surtout dans les grandes villes. Si les nuisances ne sont pas vite réglées, elles peuvent engendrer de la fatigue, du stress et même de la dépression.

Les nuisances sonores dans une maison, les bruits extérieurs, les bruits aériens internes seront étudiés pour une mise en conformité de la règlementation acoustique. Grâce à cette mesure du bruit, le confort sonore sera au rendez-vous et la réduction du bruit sera possible.

Il faut préciser qu’un diagnostic acoustique peut aussi se faire dans le cadre de la vente d’un bien immeuble, car le fait de lutter contre le bruit, apporte une plus-value pour les futurs acquéreurs. Le professionnel va identifier les types de bruit et les vibrations, leur provenance et va évaluer la mesure acoustique pour proposer des solutions de réduction des nuisances.

Quels sont les divers critères d’évaluation de la qualité acoustique ?

Grâce un diagnostic acoustique, il sera possible de faire des mesures de la pénétration et de la circulation des sons dans une pièce dans le but d’un isolement acoustique. L’environnement acoustique est composé de plusieurs types de bruits comme les bruits émanant des équipements, les bruits d’impacts, la réverbération dans les parties communes, les bruits aériens internes de la TV ou de la radio ainsi que les bruits aériens comme le trafic routier et les lignes de chemin de fer.

Après le diagnostic, vous aurez droit à une étiquette d’évaluation de votre bien qui permettra de qualifier et d’identifier la classe à laquelle votre logement appartient. A cet effet, on distingue : la classe A pour un confort acoustique d’une maison neuve et la classe D entre autre, pour une maison avec zéro confort phonique.

Le prix moyen d’un diagnostic acoustique

Le prix d’un diagnostic phonique est établi librement par le professionnel. Vous pouvez en savoir plus ici.  Toutefois, il sera possible de demander une grille tarifaire afin de faire une comparaison simplement. Généralement, le prix sera fonction de la prestation choisie, des sources sonores et du nombre de pièces à examiner.

Pour une étude acoustique pour étudier la provenance des bruits, avec un sondage du plafond ou encore des murs, il faut compter en moyenne 150 euros. Pour un diagnostic plus complet, les prix peuvent monter jusqu’à 500 euros. Au-delà de 1000 euros, on fait face à un projet plus professionnel et de grande envergure.

Mais il faut savoir que l’acousticien peut proposer des tarifs forfaitaires selon le nombre de prestations faites. De l’étude des sources du bruit à la proposition d’un projet d’isolation phonique, les tarifs vont différer.

Faire appel à un prestataire spécialisé dans l’impact sonore

Pour effectuer une étude d’impact, il est possible de contacter des bureaux d’étude ou de faire appel à un professionnel de performances acoustiques. Tout sera fonction du niveau d’expertise voulu. Généralement, le professionnel va mettre en place un diagnostic de l’environnement sonore afin d’adapter les solutions de sonorisation à adopter. Il est important d’étudier les spécificités acoustiques et architecturales d’un lieu donné.