Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

5 styles de leadership et comment identifier le vôtre

Ci-après, j’ai énuméré cinq exemples de styles de leadership, mais je tiens à préciser qu’il ne s’agit que de certains d’entre eux et qu’ils peuvent varier considérablement. 

 

1. Les activistes

Les activistes sont excellents pour rallier les gens derrière une cause, un produit ou un service. Ils sont le type de personne qui sait comment faire graviter les autres vers l’objectif de changer le monde. Généralement considérés comme des extravertis, les militants sont de grands parleurs, mais de meilleurs auditeurs encore. Avec un fort désir de comprendre non seulement comment ils peuvent changer les choses, mais aussi comment nous pouvons les changer, ils sont les meilleurs capitaines d’équipe qui existent.

 

2. Autocratique

Ces leaders sont ce que nous considérons habituellement comme le « patron » stéréotypé. C’est-à-dire qu’ils aiment dicter et ont une vision sévère de la direction qu’ils veulent donner à leur entreprise ou à leur mission. Les leaders autocratiques acceptent rarement les critiques ou les commentaires des autres et prennent des décisions rapides et fermes basées sur leur intuition et leur expérience personnelle. Bien que ce style puisse être excellent lorsqu’il s’agit de prendre des décisions rapidement, on considère parfois qu’il n’est pas bon de travailler pour eux en raison du manque d’apport ou d’opportunités de croissance. 

 

3. Délégateur

Ce style de leadership exprime un effort de collaboration dans des rôles définis. Le cœur du style de leadership délégateur se résume à la capacité d’assigner aux autres des tâches/rôles et de les laisser assumer la responsabilité qui en découle. Se réservant généralement le dernier mot, les délégateurs peuvent être excellents pour constituer des équipes à grande échelle avec de multiples sous-unités.

 

4. Collaborateurs

Les collaborateurs sont plus enclins à avoir une structure ouverte, avec toutes les parties impliquées. Ce style de leadership donne à chaque employé/membre de l’équipe le sentiment que sa contribution est appréciée et c’est de là que les collaborateurs tirent leur motivation. Alors qu’ils essaient de recueillir autant d’informations et d’opinions d’autant de sources que possible, l’objectif primordial d’un collaborateur est de prendre des décisions sur la base d’un consensus de groupe.

 

5. Pas touche

Un leader « Pas touche » suit une veine similaire à celle du collaborateur ou du délégateur, mais avec une vision beaucoup plus extrême de laisser l’entreprise se diriger elle-même. Bien que, d’un point de vue extérieur, cela semble idéal étant donné la flexibilité et la liberté qu’il procure, il peut également s’agir de l’un des styles de leadership les plus désastreux. Cependant, lorsqu’un vétéran chevronné adopte cette approche et n’intervient que quand cela est nécessaire, cela peut fournir une excellente culture qui donne vraiment l’impression que l’entreprise a été construite par chaque personne de l’équipe.