5 décembre 2021 5 h 54 min

À quoi sert un raccord hydraulique ?

Une installation hydraulique est un ensemble de composants hydrauliques qui mettent sous pression des fluides afin de mener un travail mécanique sans faille. Il est très utilisé dans les secteurs industriels ainsi que d’autres domaines et se présente sous des formes aussi diverses que variées : système hydraulique de freinage, système hydraulique de transmission, système hydraulique d’équipement… Dans tous les cas, les raccords hydrauliques à haute pression constituent l’un de ses composants majeurs. Et pour cause, ils garantissent aussi bien la résistance que l’étanchéité et le maintien de la tuyauterie, tant souple que rigide et préviennent bien entendu les risques de fuite. Attardons-nous davantage sur les particularités ainsi que l’utilité de ces éléments.

Raccord hydraulique à haute pression : caractéristiques et utilité

Un raccord hydraulique à haute pression est avant tout un élément de tuyauterie qui est responsable du bon fonctionnement des équipements et machines à systèmes hydrauliques. Raison pour laquelle il apparaît plus opportun de solliciter un spécialiste en la matière avant de décider quoi que ce soit. Cet expert est en effet le mieux placé pour aider les entreprises industrielles à choisir le raccord hydraulique haute pression adapté et peut même leur proposer un modèle sur mesure qui s’accorde au mieux à leurs besoins.

En d’autres termes, ce genre de raccord à haute pression est une pièce qui a pour rôle de connecter les tuyaux, tubes et conduits qui font partie d’un système hydraulique. Autrement dit, c’est un système de jonction entre les différentes tuyauteries ou entre les canalisations et autres composants de l’installation. Utilisé dans bien des domaines, le raccord hydraulique joue un rôle prépondérant bien qu’il soit généralement invisible. Il garantit le maintien de l’architecture en tuyauterie et permet le passage à haute pression des fluides avec le minimum de fuites possible. Cet élément permet également de structurer au mieux l’ensemble de l’installation et apporte une protection optimale aux canalisations rigides, de même qu’aux tuyaux flexibles.

Constitué d’un corps en acier (galvanisé, noir ou inoxydable), en alliage de métaux, en PVC, en bronze ou en laiton ainsi que d’un dispositif d’étanchéité (joint conique, joint plat, joint torique, filets ou olive), il se verrouille à chaque extrémité par un dispositif de serrage. Son pas de filetage, sa pression de service (exprimée en bar) et ses flexibles de raccordement varient selon sa norme de fabrication.

raccords hydrauliques

Les différents types de raccords hydrauliques à haute pression

On peut classer les différents types de raccords hydrauliques à haute pression selon plusieurs critères. Parmi ceux-ci figure le type de raccordement. Si certains modèles sont à visser (raccords filetés), d’autres sont à souder. Ces derniers procurent une excellente étanchéité comparativement aux premiers et se raccordent aux tubes ou tuyaux grâce au soudage des embouts. Il existe également des raccords hydrauliques à sertir dont le raccordement se fait à l’aide d’une pince à sertir. Ces éléments peuvent proposer plusieurs couches afin de garantir résistance et étanchéité. À tout cela s’ajoutent :

  • les raccords à bride qui sont réalisés en fonction d’un joint intercalé entre 2 faces d’appui,
  • les raccords à épanouissement qui résistent moins aux vibrations et donc moins endurants,
  • les raccords démontables étanches qui sont réservés aux essais d’équipements hydrauliques (le raccord se fait par clips à billes ou par vis de serrage),
  • les raccords à olive qui se mettent en place rapidement, mais qui sont à éviter si l’on est amené à faire des démontages récurrents, etc.

En ce qui concerne les modèles filetés, ces raccords hydrauliques peuvent utiliser différents types de filetage à vis. Parmi ceux étant les plus courants, on cite notamment :

  • le filetage métrique (également appelé filetage ISO, isométrique, millimétrique ou encore triangulaire) qui est de loin le plus fréquent,
  • le filetage BSP ou gaz qui est essentiellement utilisé en hydraulique, pneumatique et plomberie et dont l’étanchéité est garantie par un contact cône sur arête,
  • le filetage NPT qui équipe les raccords hydrauliques à haute pression répondant à la norme américaine et dont l’étanchéité est assurée par un contact arête sur cône,
  • le filetage JIC qui est très utilisé dans l’industrie automobile et dont l’étanchéité est assurée par un contact cône sur cône.

Les raccords hydrauliques à haute pression se déclinent sous diverses formes. En « T », ils permettent de raccorder 3 tuyaux. Les raccords coudés sont, quant à eux, courbés à un angle de 45° ou 90%. On peut également évoquer les modèles dits flexibles qui se composent de plusieurs couches de matériaux et qui sont connus sous le nom de flexibles hydrauliques. Ils peuvent faire office de dispositifs anti-vibration. Quant aux raccords rapides, ceux-ci permettent de raccorder ou diviser instantanément les tronçons de réseaux.

On peut ajouter à tout cela les modèles droits permettant de réaliser des liaisons dans la continuité, les raccords réducteurs visant à connecter deux tubes qui n’ont pas les mêmes diamètres et les raccords pivotables ou orientables ayant pour rôle d’assurer les liaisons avec des angles spécifiques. Dans tous les cas, les extrémités des raccords hydrauliques peuvent être mâle et mâle, femelle et femelle ou mâle et femelle.

Comment bien choisir ses raccords hydrauliques à haute pression ?

Parmi les différents types de raccords hydrauliques à haute pression disponibles, il peut être difficile de s’y retrouver et faire le bon choix. C’est pourquoi, comme déjà évoqué plus tôt, il vaut mieux se faire accompagner par un expert au moment de la prise de décision. Pour faire le bon choix, il existe un certain nombre de critères sur lesquels son attention doit absolument se porter.

Parmi ceux-ci, on cite en tout premier lieu le type de connexion. Raccord rapide ou non, connexion permanente ou démontable, tout dépend bien entendu de ses besoins. Par exemple, si l’on prévoit un démontage régulier, alors il est question de privilégier les raccords rapides ou instantanés. Les dispositifs à visser sont, quant à eux, préconisés si l’on prévoit des interventions ponctuelles pouvant nécessiter leur démontage. On peut opter pour des raccords à sertir ou à soudure lorsque ceux-ci doivent être utilisés dans une installation hydraulique permanente. Il convient également de prendre en considération l’environnement dans lequel est localisé le système hydraulique. En l’occurrence, on tient compte :

  • de l’atmosphère,
  • de la température ambiante,
  • de l’humidité ambiante,
  • des risques de gel, de projection d’eau ou de boue,
  • de l’exposition aux UV,
  • des risques de chocs,
  • des vibrations,
  • des différentes matières pouvant entrer en contact avec les raccords,
  • des particules pouvant être projetées durant les heures de travail…

choix raccords hydrauliques haute pression

On doit également prendre en compte la nature des substances à acheminer, de même que la matière des tuyauteries sur lesquelles les raccords hydrauliques à haute pression seront montés. Ces deux détails permettent de déterminer le matériau adapté. Par exemple, les raccords en acier inoxydable sont compatibles avec l’air comprimé, la vapeur, les liquides alimentaires, les lubrifiants ainsi que les liquides ou gaz corrosifs. Ceux en laiton nickelé sont à privilégier si l’on est amené à acheminer de l’air comprimé, de l’eau à température ambiante, des liquides alimentaires ou des lubrifiants.

Les normes de fonctionnement régissant le domaine d’application sont également l’un des critères à ne surtout pas négliger avant de choisir ses raccords hydrauliques. Les modèles dédiés aux industries médicales peuvent par exemple être incompatibles aux systèmes hydrauliques utilisés dans les industries alimentaires parce que les deux domaines ne sont pas soumis aux mêmes normes de fonctionnement.

Enfin, il faut se renseigner sur le fournisseur, notamment sur la qualité et la fiabilité des produits qu’il propose, sa réputation, son ancienneté dans le domaine, sa taille ainsi que les services proposés. Pour ce faire, on peut ausculter sous toutes les coutures son site web, s’attarder sur les avis clients et visiter ses réseaux sociaux. Pour aller plus loin dans ses investigations, on peut faire un tour dans les forums spécialisés. Pour trouver le meilleur fournisseur, on ne doit pas hésiter à faire jouer la concurrence.