10 août 2022 21 h 59 min

Avantages et inconvénients de l’affacturage

 

Qu’est-ce que l’affacturage ?

L’affacturage est un montage financier qui consiste à vendre les créances d’une entreprise à une autre partie (appelée ” factor “) avec un escompte. Il permet au vendeur de disposer de flux de trésorerie immédiats qui, autrement, lui seraient parvenus à une date ultérieure. L’affacturage présente divers avantages et inconvénients qui sont énumérés ci-dessous.

 

Avantages de l’affacturage

Flux de trésorerie immédiat

Ce type de financement raccourcit le cycle d’encaissement. Il permet de réaliser rapidement des liquidités en vendant les créances à une société d’affacturage. La disponibilité de liquidités devient parfois un facteur décisif pour saisir une opportunité ou la perdre. L’augmentation de la trésorerie fournie par l’affacturage est facilement disponible pour les dépenses d’investissement, l’obtention d’une nouvelle commande ou la satisfaction d’une condition imprévue.

 

Attention aux opérations et à la croissance de l’entreprise

En vendant les factures, les chefs d’entreprise peuvent se sentir libérés du stress de la tâche de recouvrement auprès des clients. Les ressources employées dans le département des créances peuvent être orientées vers les opérations commerciales, la planification financière et la croissance future.

 

Evasion de mauvaises créances

Il existe deux types d’affacturage :

  • avec recours ;
  • sans recours. 

Dans le cadre de l’affacturage sans recours, en cas de mauvaises créances, la perte est supportée par l’affactureur. Par conséquent, le vendeur n’a aucune obligation envers la société d’affacturage lorsqu’il vend ses créances.

 

Arrangement rapide du financement

Les sociétés d’affacturage fournissent des fonds plus rapidement que les sociétés bancaires. Les sociétés d’affacturage offrent une demande plus rapide, moins de documentation et une réalisation plus rapide des fonds par rapport aux autres institutions financières.

 

Aucune exigence de garantie

Les avances sont accordées sur la base de la solidité des comptes clients et de leur solvabilité. Contrairement au crédit de caisse et au découvert, les facteurs n’exigent aucune garantie à mettre en gage ou à hypothéquer. Les nouvelles entreprises, les startups peuvent facilement bénéficier des avances à condition d’avoir des créances solides.

 

Vente et non prêt

L’opération d’affacturage est une opération de vente et non de prêt. Contrairement à d’autres types de financement, l’affacturage n’entraîne pas d’augmentation du passif de l’entreprise. Il n’y a donc pas d’effet négatif sur les ratios financiers. Il s’agit simplement de la conversion de créances comptables en liquidités.

 

Analyse de la clientèle

Les affactureurs fournissent des conseils et des informations précieuses au vendeur concernant la solvabilité de la partie dont les créances sont en attente. Cela aide à négocier de meilleures conditions entre les parties dans les contrats futurs.

 

Inconvénients de l’affacturage

Réduction du profit

L’affactureur déduit un certain escompte de la valeur des créances à titre de frais pour les services offerts. En outre, dans certains cas, le factor perçoit également des intérêts sur l’avance consentie. Par conséquent, le bénéfice d’une entité est réduit d’une marge importante.

 

Fiabilité du crédit du client

Le facteur évalue et apprécie la solvabilité de la partie qui doit les factures à recevoir. Il s’agit d’un facteur critique qui échappe au contrôle du vendeur. Un factor peut refuser d’accorder des avances en raison de la mauvaise solvabilité de la partie concernée.

 

Exhaussement de la garantie collatérale

Le factoring épuise les factures à recevoir d’une entité, car celle-ci n’est plus en droit d’en recevoir les paiements. Le vendeur ne détient plus aucun contrôle sur les créances comptables. Par conséquent, elles ne peuvent pas être fournies comme garantie collatérale lors de l’obtention d’un autre type de financement.

 

Présence de responsabilité éventuelle

La responsabilité du vendeur n’est pas complètement abandonnée en cas d’affacturage avec recours. Si une partie ne paie pas ses dettes à l’affactureur, ce dernier est légalement autorisé à les récupérer auprès du vendeur. Ainsi, le vendeur est éventuellement responsable envers la société d’affacturage du paiement des dettes à l’avenir en cas de défaut. Cette situation aurait un impact sur les opérations commerciales et les plans financiers en cours d’exécution.

 

Frais de financement plus élevés

Les sociétés d’affacturage prélèvent généralement 2 % à 4 % du montant total concerné au titre de leurs frais pour une durée de 45 à 60 jours. En le calculant annuellement, le coût du financement s’avère être d’environ 18 % à 24 % par an, ce qui est très supérieur aux autres sources de financement.

 

Perte de la touche personnelle

L’acheteur peut ne pas être disposé à traiter avec un factor en raison de leur nature professionnelle et de leurs méthodes rigoureuses. Les agences d’affacturage envoient même des avis à intervalles réguliers à l’acheteur pour lui rappeler sa dette. L’acheteur peut développer une image négative du vendeur par le biais de l’affacturage. La perte du contact personnel peut l’amener à envisager de changer de vendeur.

 

Conclusion

Bien que l’affacturage offre des avantages conséquents et non négligeables au vendeur, on ne peut pas en conclure qu’il représente la source de financement parfaite pour les entreprises. Une personne doit évaluer soigneusement les besoins de l’entreprise et la situation actuelle qui justifie le besoin de fonds. Prendre une avance d’affacturage sans réflexion peut nuire à la rentabilité de l’entreprise et aux relations avec les clients.