Devenir associé dans une SCPI représente un excellent moyen de fructification de son capital. Ce placement garantit des rendements élevés. Quelles règles doivent-ils respecter pour bien constituer leur portefeuille ? Comment doivent-ils procéder pour encaisser des revenus intéressants ?

Minimiser les risques

Les investisseurs doivent équilibrer leur portefeuille. La meilleure astuce pour y parvenir consiste à diversifier les actifs acquis. Ils doivent s’abstenir de mettre tous les œufs dans un même panier comme le rappelle un adage populaire. Concrètement, ils doivent acheter des parts dans des SCPI de différents profils. Des titres permettent d’investir dans les bureaux classiques, les commerces, les magasins, les entrepôts, les hôtels, les cliniques, les résidences de tourisme, les EHPAD, etc.

Par ailleurs, les gens doivent privilégier des SCPI avec un « report à nouveau » de plusieurs mois. Une société avec d’importantes réserves de trésorerie garantit une gestion efficace des incidents locatifs comme les travaux d’entretien. Un placement dans une SCPI à fort potentiel représente une bonne astuce pour optimiser son investissement. Pour dénicher des actifs avec des rendements intéressants, les gens peuvent consulter une plateforme en ligne pour comparer les meilleures SCPI. Un tel site met aussi à leur disposition des conseillers pour les assister et les accompagner tout au long du processus.

Privilégier les actifs avec un rendement élevé

avantage investissement scpiLes gens doivent bien apprécier la rentabilité d’une SCPI avant de passer à l’achat des titres. Ils ne doivent pas se contenter d’analyser les performances locatives des années antérieures. Ils ont aussi l’obligation de s’intéresser à la revalorisation des parts concernées. En effet, une SCPI peut se déprécier intrinsèquement sans que cela affecte les revenus distribués. Ainsi, les gens ne doivent pas tenir compte uniquement du montant de la quote-part locative pour l’analyser la rentabilité d’une SCPI.

Les investisseurs doivent aussi étudier les perspectives de revalorisation de leurs titres. Ils ne doivent pas présumer de bonnes performances futures à partir des résultats intéressants des périodes passées. La prudence recommande d’utiliser des simulateurs pour apprécier le rendement des actifs à acquérir. Une excellente astuce consiste à demander l’assistance de son conseiller en investissement immobilier. Les meilleures SCPI proposent des titres avec une rentabilité moyenne et une revalorisation annuelle moyenne en hausse. Cela garantit des gains intéressants aux investisseurs.

Privilégier une fiscalité avantageuse

Lors de la souscription initiale, les associés ne supportent aucune charge fiscale. Par contre, ils doivent payer un droit d’enregistrement équivalent à 5 % du prix d’achat pour toute acquisition de parts sur le marché secondaire. Par ailleurs, l’administration prélève un impôt sur les gains tirés de l’investissement en SCPI. La réglementation a prévu deux options.

  • Pour les personnes physiques, les règles applicables s’apparentent à celles des revenus fonciers, des plus-values des particuliers, etc.
  • Quant aux entreprises, elles se soumettent aux exigences des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Pour profiter d’une fiscalité avantageuse, les gens peuvent choisir d’acheter des parts de SCPI en assurance-vie. Certains organismes proposent de tels produits. Ce mode d’acquisition présente quelques atouts.

  • Avec cette option, la fiscalité de l’assurance-vie s’applique aux revenus générés. Les gens paient nettement moins d’impôts comparativement à la détention des titres SCPI en direct.
  • Mieux, les détenteurs de telles parts peuvent facilement en vendre pour se procurer de la liquidité.

Toutefois, les investisseurs doivent forcément disposer d’une épargne pour pouvoir acheter des parts SCPI dans une assurance-vie.

Profiter du levier bancaire

Les investisseurs ont la possibilité de financer à 100 % des parts SCPI avec un emprunt. Les banques n’hésitent pas à accorder des prêts aux clients qui remplissent les conditions. Ces structures pratiquent des taux d’intérêt nettement inférieurs au rendement locatif moyen. Certains établissements autorisent l’acquisition de milliers d’euros de titres SCPI sans aucun apport initial. Elles imposent souvent un effort mensuel d’épargne très faible.