25 octobre 2021 14 h 46 min

Comment rédiger une étude de cas pour votre petite entreprise

Si vous n’écrivez pas d’études de cas comme moyen de commercialiser votre petite entreprise, vous pourriez manquer une occasion de montrer à quel point votre entreprise est formidable. Parfois, les études de cas vous procurent une couverture médiatique sur des sites Web et des blogs ou dans des magazines et des journaux. Et elles vous donnent toujours l’occasion de montrer à des clients potentiels comment d’autres ont bénéficié d’une collaboration avec votre entreprise.

Les éléments d’une étude de cas

Les bonnes études de cas se décomposent en trois éléments : le défi, la solution et les avantages.

Dans le défi, vous définissez le problème que votre client devait résoudre, en expliquant comment les autres tentatives pour remédier à la situation avaient échoué. La solution décrit quel produit ou service a été utilisé et comment le problème initial a été résolu. Et la section des avantages décrit les moyens par lesquels votre petite entreprise a pu rendre la vie plus facile au client.

Les études de cas peuvent être formatées de deux façons : sous forme d’interviews vidéo en tête-à-tête, de podcasts ou de documents marketing écrits.

Raconter une histoire formidable

Si vous avez déjà un exemple d’histoire en tête, commencer pourrait être aussi simple que de contacter le client pour voir s’il est prêt à travailler avec vous.

Si, en revanche, vous n’êtes pas sûr de savoir où se trouve l’histoire, vous pouvez sonder vos clients actuels pour voir qui est prêt à vous aider. Si vous avez vraiment de la chance, vos enquêtes feront apparaître de multiples études de cas potentielles. Dans un monde idéal, vous auriez une étude de cas correspondant à chaque type de groupe de clients. Cela pourrait signifier un exemple de petites, moyennes et grandes entreprises, ou un exemple d’organisations privées, publiques et caritatives. Tout dépend de la nature de votre petite entreprise.

Une fois que vous avez établi un lien avec un client pour une étude de cas, vous voudrez poser quelques questions de base qui vous aideront à identifier l’histoire:

Quel était le défi ou le problème auquel votre entreprise a été confrontée?Lequel de nos produits ou services vous a aidé à résoudre ce problème?Comment l’avez-vous utilisé?Comment en avez-vous bénéficié?Comment avez-vous suivi votre succès ? Pouvez-vous partager vos données ? Quel était votre retour sur investissement après avoir travaillé avec nous ?

Rédaction de l’étude de cas

Les réponses à vos questions deviennent la base de votre étude de cas. En utilisant les données numériques fournies par votre client, vous pouvez peindre une image pour les clients potentiels qui illustre comment vous pouvez aider. Les données empiriques fournies sous forme de visuels, comme des tableaux et des graphiques, peuvent être extrêmement persuasives.

Voici quelques indications de base pour le style lors de la rédaction de l’étude de cas :

Utiliser une étude solide qui décrit comment l’entreprise a bénéficié de la collaboration avec vous.Restez à l’écart du jargon et du discours marketing excessif. Votre public fera probablement la sourde oreille à ces mots.De même, vous devriez épeler les acronymes lors de leur première utilisation pour minimiser la confusion.Incluez vos coordonnées et un appel à l’action à la fin de l’étude de cas.

Quand votre étude de cas est polie et prête à être utilisée, publiez-la sur papier, en ligne, ou les deux pour l’utiliser comme outil de marketing pour les clients potentiels.