4 juillet 2022 13 h 22 min

Commerce de CBD : les dessous du secteur

Le CBD ou cannabidiol est une véritable tendance en France ces dernières années. À la fois légal et naturel, ce dérivé du cannabis n’est pas psychoactif contrairement au THC. On en trouve diverses déclinaisons sur le marché : huile, fleurs, baume, résine, bonbons… De nombreuses personnes sont également plus que jamais intéressées par la vente de ces produits. Vous trouverez des informations précieuses sur le secteur du cannabidiol.

Commerce de CBD : quelques chiffres utiles

Le secteur du CBD est en plein essor. Dans un article de Challenges, le syndicat professionnel du chanvre et du bien-être a en effet confié que la taille du marché du CBD pourrait générer 1,5 milliard d’euros d’ici quelques années. De plus, l’ouverture d’une boutique de CBD en tant qu’indépendant ou franchise est un projet pour de nombreux Français. Sur le territoire on trouve ainsi plus de 400 commerces qui ont déjà vu le jour d’après les Échos. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter au fil du temps. Pour précision, les boutiques en ligne connaissent un grand succès avec une livraison en quelques heures.

La France est actuellement l’un des plus grands producteurs de chanvre avec plus de 18 000 hectares de chanvre. À l’échelle mondiale, elle occupe la troisième place en 2021 et vient juste après la Chine et le Canada. De plus, d’après une étude reprise par Nativus, près de 10% des Français consommaient du CBD en 2021, soit 6 millions de consommateurs.

commerce CBD chiffres

Le CBD : quid de la législation ?

La législation est un point à prendre en compte par toute personne souhaitant devenir distributeur de produits au CBD et réussir dans le secteur. Depuis une trentaine d’années, les indications relatives au taux de THC acceptable dans le CBD ont connu une évolution en Europe.

En 1984, le taux de THC autorisé était estimé à 0,5%. Les mesures prises par l’Union européenne l’ont ensuite réduit à 0,3% puis 0,2%. Toutefois, de telles mesures ont eu un impact sur la filière de la production de chanvre. En réalité, il y a peu de choix de variétés riches en CBD, mais faibles en THC. Ce qui fait que de nombreux producteurs ont bien souvent du mal à maintenir la rentabilité de leurs activités. Cependant, en 2019, le Parlement européen a décidé d’augmenter le taux de THC autorisé à 0,3%. En France, la vente de CBD est une activité légale, à condition que les produits aient une teneur en THC inférieure à 0,3%.

Où s’approvisionner lorsqu’on se lance dans la vente de CBD ?

Pour maintenir leur clientèle et se faire une bonne réputation sur le marché, les vendeurs de CBD prennent le soin de vérifier la provenance ainsi que la qualité des produits avant d’acheter. Le marché du CBD est en effet très vaste et toutes les boutiques et grossistes ne se conforment pas aux conditions légales de vente. C’est pourquoi il est important de se renseigner au maximum sur la marque qui sert de fournisseur.

La vérification de la provenance du produit

Au vu de la complexité juridique qui plane au-dessus du CBD, il est impératif de respecter certaines règles avant de se lancer dans la vente. De nombreuses personnes se font en effet avoir par des revendeurs de produits de mauvaise qualité et qui ne respectent pas les normes. Certains produits ont une teneur trop élevée en THC, ce qui est interdit. De même, la vente aux mineurs est prohibée. Ce sont autant de points à prendre en considération avant d’entamer son activité. Nous vous conseillons de vous fournir auprès de boutiques et de marques renommées disposant des certificats d’analyse (COA) et dont les produits ont fait l’objet de tests en laboratoire.

Le choix de produits de qualité

Il est également impératif de vous assurer que les produits sont certifiés en laboratoire et de faire toutes les vérifications nécessaires. Par exemple, pour les huiles CBD, la technique d’extraction du CBD est un facteur déterminant de la qualité du produit. En ce sens, l’extraction au CO2 est la meilleure méthode, car elle garantit une pureté et une qualité des extraits. De même, elle permet d’obtenir de grandes concentrations de CBD tout en gardant d’autres cannabinoïdes, des flavonoïdes et des terpènes.

Approvisionnez-vous auprès de marques déjà existantes

Sur le marché du CBD, certains vendeurs se fournissent chez des marques déjà existantes. Une solution clé en main qui comporte de nombreux avantages étant donné qu’ils n’auront pas à se soucier de la fabrication du produit. De plus, ce sera l’occasion de bénéficier de l’expertise de professionnels du domaine du CBD, mais également de se lancer plus facilement dans la commercialisation de produits de CBD. On distingue deux types d’achats en gros : partenaire franchisé ou revendeur en marque blanche.

Partenaire franchisé

Le fait d’être un commerce franchisé consiste à vendre les produits CBD d’une autre marque. Il s’agit d’une solution prête à l’emploi, car vous ne vous soucierez seulement que de la vente. La conception du produit, le packaging ainsi que le merchandising ont déjà été pensés en amont par la marque. Par conséquent, ce qui vous restera à faire, c’est de travailler la notoriété de votre activité afin d’attirer les clients. En tant que partenaire franchisé, vous devez vérifier que les produits sont certifiés en laboratoire.

La revente en marque blanche

La marque blanche désigne des produits fabriqués par une autre entreprise, mais que vous avez la possibilité de commercialiser sous votre propre marque. L’avantage ici est que vous gagnez du temps et de l’argent. Au lieu de faire des investissements en recherche et développement de produits, ceux-ci seront directement vendus sous votre propre marque. Il ne sera ainsi pas nécessaire de vous soucier de la production et vous aurez plus de temps à consacrer à vos ventes et à la fidélisation de la clientèle. Vous investissez dans les étiquettes et packagings avant de vendre vos produits.

approvisionnement vente CBD

CBD : comment se porte le secteur suite au dernier arrêté ?

Pour rappel, la vente de produits CBD et de fleurs de chanvre avec une teneur quasi nulle de THC est autorisée en France. Cependant, le 31 décembre 2021, le gouvernement avait interdit la vente de feuilles et de fleurs de chanvre brutes sous toutes leurs formes, seules ou en combinaison avec d’autres ingrédients. Le lundi 24 janvier 2022, on assiste finalement à la suspension provisoire de cet arrêté par le conseil d’État. Motif : il y aurait un sérieux doute sur sa légalité du fait de son caractère disproportionné. Le taux de THC inférieur à 0,3% est validé par l’arrêté lui-même et il y a des techniques permettant de vérifier cette teneur sur les feuilles et les fleurs de CBD. Une décision qui se présente comme un motif d’espoir pour le secteur du CBD, en attendant la décision au fond du conseil étatique.

Ces nouvelles dispositions ont eu un impact considérable dans l’industrie de la vente du CBD. La commercialisation des fleurs CBD à fumer représente en effet une part importante du chiffre d’affaires des boutiques spécialisées. La nouvelle interdiction influe aussi bien sur les vendeurs que les agriculteurs pour qui les commandes connaissent une baisse. Toutefois, au vu de la suspension de l’arrêté, l’avenir de certains dérivés CBD est incertain. Par conséquent, il est recommandé de se faire conseiller par un avocat du secteur à propos des précautions à prendre concernant la vente de CBD, notamment les produits finis.

Quelques conseils marketing pour se lancer dans la vente de produits CBD

En d’autres termes, pour réussir à se lancer dans le secteur du CBD, vous devez tout d’abord trouver un fournisseur de qualité et vous renseigner sur la situation du marché ainsi que les législations en vigueur. Choisir un mauvais revendeur revient à mettre toute votre activité en péril. Veillez également à trouver un lieu de vente ou une plateforme : définissez donc l’endroit où vous souhaitez vendre. En ce sens, la boutique en ligne peut être plus facile à gérer. Si vous optez pour un commerce physique, alors prêtez attention à la localisation.

Il s’agira ensuite de sélectionner les produits à vendre : faites des recherches sur la demande des consommateurs, les produits CBD les plus vendus et ceux qui ont moins de succès. Pour un début, choisissez les produits faciles à vendre. Il est également important d’offrir un vaste choix aux clients afin qu’ils n’aient pas besoin de chercher ailleurs : cristaux de CBD, huile de CBD, fleurs, résine, gélules de CBD, bonbons, etc.

commerce vente CBD

Offrir de l’expérience aux clients est également important : prenez le soin de vous bâtir une image de marque forte afin d’être facilement et rapidement identifiable par les consommateurs. Cela passe par le fait de véhiculer de messages sur divers supports : print, médias, internet. Si vous vous lancez sous marque blanche, alors travaillez votre logo et votre packaging. L’idéal sera ensuite de faire la promotion des produits : l’idée est d’entreprendre diverses actions pour se faire une place sur le marché. Faites de la publicité en utilisant différents canaux, y compris les réseaux sociaux. La France est un gros producteur de chanvre, ce qui facilite amplement la création d’un business dans le secteur. Toutefois, il faudra faire attention au choix du fournisseur, à la qualité des produits, mais aussi à la législation.