18 janvier 2022 7 h 20 min

Gestionnaires d’actifs : Êtes-vous prêts à faire face à un scénario catastrophe ?

Pour les gestionnaires d’actifs, l’externalisation auprès de prestataires externes est une pratique courante. Toutefois, que se passe-t-il lorsque ces prestataires subissent un événement apocalyptique tel qu’une cyberattaque, une panne d’électricité majeure ou un sinistre important dans une installation ? Ces événements très rares, mais graves peuvent avoir un impact important sur la capacité d’un gestionnaire d’actifs à faire ce qui est nécessaire pour que l’organisation continue d’avancer. Qui plus est, pour les gestionnaires d’actifs qui ne sont pas préparés, la responsabilité des dommages peut leur incomber.

Posséder un plan d’urgence bien conçu et testé pourrait réduire considérablement l’impact d’un scénario catastrophe. 

 

Première ligne de défense 

Dans ce scénario, les gestionnaires d’actifs s’appuient sur le plan de reprise après sinistre du prestataire de services externalisé, en l’intégrant à leur propre plan d’urgence d’intervention. Il s’agit d’une solution plutôt facile à mettre en œuvre, mais qui exige des tests robustes et une compréhension approfondie de la technologie, nécessitant que les ressources informatiques et commerciales fassent partie du processus de révision. 

 

Mettre à contribution plusieurs partenaires 

En répartissant la responsabilité entre plusieurs partenaires, les gestionnaires d’actifs pourraient atténuer les retombées d’une défaillance unique. Si un fournisseur de services particuliers subit une panne, toutes les opérations ne seront pas impactées, car certaines restent chez une autre partie. Cette option n’a pas été couramment utilisée en raison de sa complexité et de son coût intrinsèquement plus élevé, bien qu’elle gagne en popularité à mesure que le besoin de diversification augmente. 

 

Full Shadow 

Un full shadow consiste pour un gestionnaire d’actifs à dupliquer les activités du livrable d’un prestataire de services afin de créer une sauvegarde et de contribuer à ce que tout soit sauvegardé. Si ce scénario offre la possibilité au gestionnaire d’actifs d’intervenir immédiatement en cas de problème, le coût de l’exécution des mêmes fonctions 2 fois est très souvent considéré comme un obstacle majeur. 

 

Utilisation du modèle de surveillance  

Les modèles de supervision sont des méthodes plus rentables pour examiner un prestataire de services au jour le jour, généralement sans nécessiter une approche de shadow complet. Cette solution crée certaines contingences, mais ne protège pas le gestionnaire d’actifs aussi bien qu’un full shadow. Un modèle de surveillance peut aider à rafistoler les choses et à faire repartir une organisation, même si un certain risque de perte de données peut subsister.