18 janvier 2022 8 h 47 min

Hiérarchie des coûts : signification, niveaux et exemple

La hiérarchie des coûts est un système de classification qui aide à la répartition des coûts. Elle permet de répartir les coûts de manière plus précise et est principalement utilisée dans le système ABC (activity-based costing). Dans le cadre de la hiérarchie des coûts, une entreprise catégorise les coûts en fonction des niveaux d’activité. Ces catégories, à leur tour, sont basées sur la facilité avec laquelle on peut rattacher ces activités à un produit.

Souvent, il devient difficile d’attribuer un coût à un produit. Même dans de telles situations, la hiérarchie des coûts définit un cadre pour aider les gestionnaires à former des pools de coûts. En outre, elle aide également à déterminer les facteurs moteurs des changements dans chaque pool de coûts.

Un autre avantage de ce système est qu’il donne une idée de la rapidité ou de la lenteur avec laquelle les coûts changent en fonction des décisions prises par la direction générale. 

 

Hiérarchie des coûts : niveaux

Voici les 4 niveaux de la hiérarchie des coûts :

 

Niveau des unités

Unités sont les activités liées au nombre d’unités qu’une entreprise produit. Cela signifie que si une entreprise ne produit rien, alors ces actions ne doivent pas avoir lieu. On peut dire qu’une entreprise doit effectuer cette activité si elle produit ne serait-ce qu’une seule unité. Le travail variera en fonction du volume par exemple : les matériaux directs et la main-d’œuvre directe.

 

Niveau de lot

Ces activités concernent le nombre de lots qu’une entreprise traite. Ces opérations se produisent uniquement lorsqu’un lot d’unités est produit, quel que soit le nombre d’unités dans le lot. Ou encore, on peut dire que ces activités varient en fonction du nombre de lots et non de la taille du lot. Une entreprise supportera généralement le même coût même si le lot est de 1000 unités ou de 100 unités. Les exemples sont : 

  • le coût de réglage des machines ; 
  • le traitement des bons de commande ; 
  • et le coût d’inspection de la qualité des lots.

Niveau du produit

Comme le nom l’indique, ces activités concernent un produit spécifique ou une ligne de produits. Ces activités sont indépendantes du volume de lots ou d’unités qu’une entreprise produit. Par exemple : 

  • le marketing et la publicité d’un produit ;
  • la gestion des dossiers des clients ; 
  • le développement d’un nouveau produit ; 
  •  le coût de traitement d’un ordre de modification technique.

 

Niveau des installations

Ces activités sont indépendantes du nombre d’unités, de lots ou de produits qu’une installation traite, par exemple :

  • le loyer ;
  • l’amortissement ;
  • et l’assurance.