Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’art d’utiliser les produits désinfectants

 

La consommation des désinfectants a explosé à cause de la Covid. Est-ce sans risques ? Reconnaissez que l’emploi des désinfectants présente de nombreux avantages dans le quotidien de l’Homme, ce qui ne freine pas les inconvénients liés à son usage excessif. Découvrons alors ensemble les aléas de l’utilisation des produits désinfectants.

 

Une mise au point 

 

Avant tout, il vaut mieux éclaircir la confusion qu’il y a entre désinfectants et détergents, même si tous les deux sont des produits d’entretien. Ces produits sont catégorisés suivant un pH qui détermine le taux d’acidité qui les compose :

  • acide : le pH est entre 0 à 6. Ce sont les désinfectants et détartrants ;
  • neutre : ce sont des produits multi-usages qui ont un pH=7 ;
  • alcalin : le pH est entre 8 à 14. Ils sont dégraissants et décapants.

Les désinfectants sont des produits qui tendent à éliminer les microbes pour que l’être humain ne soit pas affecté par ce taux de micro-organismes. C’est de la désinfection ! Les détergents ou produits nettoyants, eux, facilitent la propreté visuelle. Ce qui reflète souvent le confort des personnes qui vivent dans la pièce nettoyée. C’est du nettoyage ! D’après ce qui a été dit préalablement, une ressemblance entre antiseptiques et désinfectants est palpable. Par contre, il existe une distinction entre ces deux mots. Un désinfectant est appliqué sur des matériaux sans vie : sol, meuble, matériel médical, etc. tandis qu’un antiseptique s’emploie sur des tissus vivants. 

 

La classification des désinfectants et son usage

 

Sachez que les normes EN XXXXX donnent la possibilité de comparer le mouvement microbien des produits et d’anticiper l’effet qu’ils auront sur les microbes. Quels sont donc les différents types de désinfectants ? Il y a 5 sortes de désinfectants :

  • les  bactéricides tuant les bactéries.
  • les levuricides éliminant les levures.
  • les fongicides ruinant les champignons (levures et moisissures).
  • les sporicides assassinant les spores bactériennes.
  • les virucides supprimant les virus.

 

Dans la plupart des cas, ce sont les bactéricides et les virucides qui sont les plus utilisés par l’homme. Ces produits sont distincts selon leur rôle, mais d’autres peuvent résoudre le même problème : deux produits en un. Chez Bernard, c’est la javel qui est la star de la désinfection. Elle est utilisée afin de rendre propre les surfaces sales en 4 actions : assainissement, détachant, blanchissement et désodorisant. Vous êtes sans savoir que l’eau de javel est la plus fréquemment utilisée dans les hôpitaux ou instituts médicaux. Grâce à l’action bactéricide de la javel, les instruments médicaux sont exempts de bactéries qui peuvent compliquer une opération, une injection ou autres interventions. 

 

Covid-19 : entre efficacité et impact nocif des désinfectants 

 

Des recherches scientifiques ont prouvé que la Covid-19 peut se transmettre à travers des surfaces ou objets infectés par le virus. C’est pourquoi, il est important de se doter d’éléments de décontamination. C’est dans cette optique que l’impact virucide de biocides a été testé. La conclusion a été irrémédiable. Les solutions pouvant tuer le virus SARS-CoV-2 sont :

  • l’Anioxy-Spray ;
  • la Surfa’Safe ;
  • le Septalkan ;
  • l’eau de javel à 1 % de chlore actif ;
  • le vinaigre ménager 14 ° ;
  • le Bactipal avec 2 % de concentration ;
  • l’acool ménager (62,5 % d’alcool éthylique dénaturé).

N’empêche que cet abus d’utilisation de ces désinfectants a des conséquences néfastes sur notre organisme. Aux Etats-Unis, une hausse de 20,4 % d’appels reliés aux produits désinfectants ont été constatés entre 2019 et 2020. Les principaux coupables sont, à 62,1 %, la javel diluée et à 36,7 % les gels hydroalcooliques. De plus, une hausse de 108,8 % de cas d’exposition par inhalation de l’ensemble des désinfectants a été remarquée lors de cette période. Les maladies respiratoires en sont les principales conséquences. Heureusement, des mesures sont indiquées pour nettoyer et désinfecter à moindre risque tel que le port de protection respiratoire quand c’est impératif et le respect du dosage prescrit des produits.