5 décembre 2021 8 h 46 min

Rachat d’or : que faut-il savoir avant de vendre ?

La hausse des cours de l’or entraine chez beaucoup de particuliers un engouement pour la vente de leurs objets en or. Il s’agit en effet d’une transaction qui peut s’avérer très intéressante pour augmenter vos revenus ou votre capital. Une fois la décision prise, il est important de bien se renseigner pour choisir le bon acheteur, préparer la transaction et surtout vendre en toute sécurité. Voici donc les informations essentielles à retenir avant une opération de rachat d’or.

Le fonctionnement du rachat d’or

Toute opération qui consiste pour un particulier à échanger de l’or contre une somme d’argent auprès d’un organisme agréé est une transaction de rachat d’or. C’est une activité qui se développe de plus en plus face à la hausse du cours de l’or. Les personnes qui souhaitent avoir recours au rachat de l’or sont protégées par la Loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, et qui impose la transparence dans les prix et les contrats de vente d’or.

Pour beaucoup de personnes, le terme rachat d’or est relatif aux bijoux uniquement. Or, en dehors de ceux-ci, il est possible de céder :

  • des pièces ;
  • des lingots ;
  • de l’or dentaire ;
  • des débris d’or (poussières, chutes, morceaux en tout genre, bijoux abimés, montres, fils et plaques, etc.) ;
  • des pépites ;
  • de la poudre d’or, etc.

Toutefois, avant de se lancer, il faut s’assurer que les objets que vous souhaitez vendre sont véritablement en or. Pour cela, il est indispensable de les faire estimer.

L’estimation

C’est une étape très importante avant la vente, car elle permet de déterminer la valeur exacte des objets à vendre. L’estimation se base sur le poids et sur la qualité de ceux-ci et vise à déterminer s’il s’agit d’or 18, 14 ou 9 carats. En ce qui concerne les lingots et les pièces de monnaie (appelés produits cotés), l’estimation prend aussi en compte la rareté et la demande de ces derniers sur le marché.

Si vous souhaitez vendre des bijoux sertis de pierres précieuses ou des objets anciens, il peut être plus intéressant pour vous de les montrer en premier lieu à des joailliers expérimentés ou à des experts. En effet, il peut s’agir de pièces dont la valeur marchande est supérieure à celle que vous obtiendriez pour la vente de l’or brut. Si c’est le cas, elles peuvent intéresser des collectionneurs par exemple et vous rapporter plus d’argent.

Dans le cas contraire, vous pouvez passer à la transaction de rachat par des professionnels qualifiés. Cette précaution est très importante, car le rachat d’or n’est pas l’expertise de bijoux. Les critères pris en compte pour évaluer la valeur du métal précieux dans les deux cas sont différents.

Les exigences de la loi pour le vendeur et l’acheteur

Pour ce qui est du vendeur, la loi stipule que toute personne qui veut céder de l’or doit être majeure et présenter une pièce d’identité. Par ailleurs, le vendeur dispose de 48 heures (deux jours ouvrés) après la signature du contrat pour se rétracter s’il ne veut plus vendre son or.

Les obligations de l’acheteur sont plus nombreuses. En effet, pour lutter contre le recel et la revente d’objets volés, ce dernier doit :

  • afficher le cours de l’or en temps réel dans son local ;
  • indiquer clairement les taxes appliquées à votre transaction ;
  • procéder au pesage et à une estimation de l’or en votre présence et en se servant de matériel homologué ;
  • tenir à jour le livre police qui est un registre dans lequel il consigne les objets en métaux précieux rachetés ainsi que l’identité des vendeurs.

L’acheteur est également tenu de vous régler par chèque ou par virement bancaire, car les règlements en espèces sont interdits pour ce type de transaction.

Enfin, la transaction doit obligatoirement faire l’objet d’un contrat écrit dans lequel doivent apparaitre les coordonnées du professionnel, son numéro d’inscription au Registre du Commerce et des Sociétés, les coordonnées du client, l’adresse et la date de conclusion du contrat, la désignation exacte des objets rachetés ainsi que leurs caractéristiques et enfin le prix de rachat toutes taxes comprises.

Note : les informations relatives au vendeur doivent être conservées par l’acheteur pendant au moins six ans.

rachat d'or

Le prix de l’or

Le prix de l’or varie en fonction de la qualité du produit cédé, mais surtout en fonction du cours de l’or. À cela, il faut ajouter les taxes et la commission de l’acheteur.

Importance du cours de l’or

Il faut savoir qu’en France, il n’y a plus de cours de bourse officiel depuis 2004. De ce fait, les transactions aurifères sont basées sur les cours du CPOR. Il s’agit d’une structure qui est en charge de l’achat/vente de métaux précieux pour la majorité des banques de France. Cette société publie son cours quotidiennement après que celui-ci ait été calculé notamment en fonction :

  • du cours de l’once à Londres qui est la référence mondiale ;
  • de la valeur d’approvisionnement des matières premières ;
  • de la balance offre/demande.

Étant donné que le prix de l’or au moment de la vente est fixé en fonction du cours de ce dernier, il est très important pour le vendeur de connaitre celui-ci avec précision.

Les taxes

Si vous vendez des bijoux, il n’y a pas de taxe fiscale à prélever tant que le montant reste en dessous de 5 000 euros. Par contre, si vous vendez des pièces ou des lingots, une taxe de 11,5% sera prélevée puis reversée à l’État. D’autres types de taxes peuvent être appliquées selon les situations, et il revient à l’acheteur de vous informer.

Avantages du rachat d’or

Dans une opération de rachat d’or, le cédant bénéficie de plusieurs avantages. Le plus évident est de pouvoir profiter immédiatement de liquidités, puisque le paiement se fait automatiquement. Vendre son or est donc un bon moyen pour résoudre rapidement un besoin de trésorerie.

En dehors de cela, il s’agit d’une manière rentable pour se débarrasser de vieux bijoux ou d’objets encombrants. Pour certains, c’est aussi un acte responsable de recyclage, car les bijoux et autres objets vendus sont destinés à la fonte pour la fabrication d’autres objets.

Par ailleurs, on constate que la revente d’or s’inscrit depuis quelques années dans un climat économique très profitable. En effet, les cours du métal jeune étant exceptionnellement haut, les intérêts à tirer d’une vente sont importants. Ils constituent d’ailleurs pour certains vendeurs un bas de laine pour leurs vieux jours.

Il faut aussi signaler que le rachat d’or profite aussi au secteur aurifère. Étant donné que les réserves d’or mondiales sont limitées, cela permet de réintégrer le métal qui prend la poussière chez les particuliers, dans les circuits officiels, afin d’alimenter les flux des transactions sur ce marché.

Choix du professionnel pour un rachat d’or sécurisé

Il est essentiel pour le particulier souhaitant vendre son or de porter une attention particulière à l’interlocuteur avec lequel il veut traiter cette opération. En effet, le marché de l’or se partage entre plusieurs acteurs professionnels dont les performances techniques et l’expertise varient énormément.

Les comptoirs de vente d’or sont des plateformes physiques recommandées pour la vente d’or. Nous vous conseillons de vous tourner vers des enseignes connues, et qui ont une réputation sérieuse pour vendre votre or. Cela vous garantit des transactions sécurisées. Le meilleur moyen de s’assurer leur honnêteté est de vérifier qu’ils observent bien toutes les obligations mentionnées plus haut.

Par ailleurs, vous pouvez vendre votre or auprès des plus grandes institutions bancaires et organismes d’assurance. Ces derniers disposent en effet de guichets ou de services spécialement destinés à l’achat/vente d’or (même si dans la plupart des cas, il s’agit d’or d’investissement ou de placements). Viennent ensuite les joailleries et bijouteries où les produits sont évalués aussi bien sur leur poids et qualité, que sur leur valeur marchande.

rachat d'or

Quelques conseils pour éviter les arnaques

Avec le développement d’internet, nombreux sont les malhonnêtes et criminels qui essaient d’accaparer l’or des particuliers. Il faut donc prendre quelques précautions.

Prenez le temps de consulter plusieurs professionnels du secteur avant de céder vos objets en or. Cela vous permet de vous assurer de la qualité du métal et de la valeur intrinsèque du produit. En effet, comme nous l’avons évoqué plus haut, les bijoux de créateur ou les pièces de collection peuvent avoir une valeur supérieure à leur poids en or.

Il faut aussi protéger les personnes âgées et vulnérables afin qu’elles ne tombent pas dans les pièges des escrocs qui se présentent parfois comme des démarcheurs au téléphone, ou même à domicile.

Si vous avez l’intention de faire des opérations via internet, soyez très attentif. Vérifiez notamment que le site qui vous intéresse comporte bien les informations obligatoires à savoir :

  • nom de la société ;
  • adresse postale ;
  • adresse électronique ;
  • coordonnées téléphoniques ;
  • numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés ;
  • capital social ;
  • numéro de TVA intracommunautaire, etc.

En outre, le mode de calcul du prix et les modalités d’achat et de vente doivent figurer sur le site internet de la société. Dans tous les cas, il est conseillé de contacter la société pour prendre plus d’informations, et si possible vous déplacer vers leur siège pour finaliser la transaction. Si vous avez des doutes, cherchez le maximum d’informations sur les modalités d’envoi et éventuellement de retour des objets que vous souhaitez vendre.