Si pendant longtemps, les problématiques sociales des salariés et collaborateurs relevaient du domaine du privé, ou tout du moins ne relevaient pas de l’entreprise, les cartes ont clairement été rebattues au cours des dernières années. L’apparition des services des ressources humaines avait déjà apporté une dimension nouvelle au fonctionnement de l’entreprise en prenant en compte l’importance du personnel, de sa bonne organisation et de son épanouissement dans l’amélioration de la performance de l’entreprise. Avec sa nouvelle mission sociale, l’entreprise va aujourd’hui plus loin en visant le bien-être et l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle au service de la performance au travail.  Mais comment s’articulent aujourd’hui ressources humaines et service social en entreprise ?

Comprendre le rôle des ressources humaines

Les enjeux de la gestion des ressources humaines au sein de l’entreprise sont divers et nombreux. Sur le plan productif puisque les RH assurent notamment le recrutement des collaborateurs, en s’adressant à des profils compétents qui pourront mener à bien la mission première de la société ; sur le plan commercial en s’assurant que le personnel de vente pourra assurer la distribution de l’offre de produits et/ou de services. Sur le plan financier en trouvant la bonne adéquation entre masse salariale et production, le salarié étant finalement un véritable investissement pour l’entreprise. Et sur le plan stratégique enfin, tous ces éléments contribuant à la performance productive et financière de l’entreprise.

Ainsi, les ressources humaines vont généralement assurer l’ensemble des tâchées relevant de la gestion du personnel : recrutement, évolution des carrières et gestions des compétences, rémunération, conditions de travail. Et c’est notamment sur ce dernier point que la relation étroite avec la mission sociale de l’entreprise apparaît déjà.

Comprendre le rôle du service social du travail

La mission sociale est également multiple, mais son but premier est de favoriser la qualité du climat social dans l’entreprise sur la base d’un constat récent et implacable : le bien-être au travail des collaborateurs est un véritable vecteur de performance des entreprises. Ainsi, le rôle social de l’entreprise est bien plus qu’une simple préoccupation de l’individu, mais bien un enjeu stratégique.

Ainsi, les assistants et assistantes sociales ainsi que les psychologues du travail ne vont pas uniquement s’intéresser aux problématiques et difficultés des collaborateurs en interne, mais aussi à l’équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle afin de prévenir les risques psychosociaux qui impacteraient de fait la performance des salariés. Ils s’intéresseront à la qualité de vie au travail pour favoriser l’intégration, faciliter la mobilité, l’évolution des carrières et les relations internes ; en s’intéressant aux questions de handicap, aux problématiques de santé, aux addictions ; à l’équilibre entre vie personnelle et professionnelle et leurs impacts mutuels avec des questions familiales, financières, de logement, de démarches administratives, etc.

L’idée est ici de faciliter le quotidien des collaborateurs sur ses questions sociales afin d’optimiser l’engagement des collaborateurs dans la réalisation de leur mission et donc d’optimiser leur performance et celle de l’entreprise.

RH et service social, un travail main dans la main ?

Lorsque l’on décrit les enjeux et missions des ressources humaines d’une part et celles du service social du travaild’autre part, on distingue clairement des liens et connexions forts. Des deux côtés on parlera notamment de santé, de carrière, de conditions de travail avec un objectif final commun : la performance de l’entreprise.

Ainsi, il n’est pas étonnant que professionnels des ressources humaines et assistants sociaux du travail travaillent en relations étroites. Pourtant, ces deux catégories d’acteurs sont bien différentes. La fonction RH est généralement un service internalisé et propre à chaque entreprise alors que service social est souvent un service interentreprise, assistantes sociales et psychologue accompagnant plusieurs entreprises.

Par ailleurs, si les échanges sont nombreux et fréquents entre la direction des entreprises, la médecine du travail, les RH et les services sociaux du travail, les assistants de service social sont soumis au secret professionnel strict. Ainsi, les informations qui sont confiées à ces derniers ne peuvent être transmises directement aux RH ou à la direction. En gardant en ligne de mire le bien-être des collaborateurs et le climat social de l’entreprise, le service social du travail va assurer action et prévention en ce sens.

Ainsi, il est essentiel de bien distinguer ressources humaines et mission sociale de l’entreprise. Car si certaines missions semblent proches ou partager des enjeux communs, les acteurs et le mode d’action sont quant à eux bien différents. Néanmoins, ces services travaillent en relation étroite afin de contribuer à l’épanouissement des individus dans l’entreprise et à la performance de cette dernière.