Ce n’est plus un secret, la planète Terre est en péril. Au fil des ans, elle se dégrade de plus en plus. Et pour cause, l’émission des gaz à effets de serres qui ne cesse d’augmenter chaque année. Si les usines et les moyens de déplacement sont les plus indexés, les statistiques prouvent que l’impact carbone des bâtiments est encore plus dégradant. De ce fait, l’environnement étant la propriété de tous, il est recommandé à chaque citoyen de réduire son impact carbone en optant pour une construction durable. Comment donc parvenir à cet idéal ? Découvrez, à cet effet, 5 astuces qui vous permettront d’atteindre cet objectif.

Bien choisir le lieu d’implantation du bâtiment

Pour réduire l’impact carbone d’un chantier de construction, il faut commencer par prêter une grande attention à la localisation du bâtiment. En effet, le gaz à effet de serre que la construction va émettre dépendra du niveau de déplacement des occupants.

Plus ils auront tendance à amener leurs enfants à l’école ou à faire leur course, plus l’émission du gaz sera importante. C’est d’ailleurs pourquoi il n’est pas conseillé de construire des immeubles de logements dans les milieux déconnectés des services et des infrastructures.

Utiliser du ciment bas carbone

Pour construire un bâtiment, on utilise une quantité importante de béton. Pour faire ce mélange, on se sert principalement du ciment. Alors, pour espérer réduire l’impact carbone d’un chantier de construction, il faut désormais opter pour le ciment bas carbone (voir sur ce site). En effet, les industries fabricant de ciment ont pris conscience des émissions qu’elles provoquent lors de la fabrication des ciments ordinaires. De plus, ce matériau ne s’utilise pas uniquement pour la préparation du béton. Il intervient dans presque toutes les étapes de la construction d’un bâtiment : de la fondation à la finition. Raison pour laquelle l’usage du ciment bas carbone est beaucoup plus recommandé pour réduire l’impact carbone.

Choisir entre la construction neuve ou la rénovation

En construction neuve, on évalue l’empreinte carbone en fonction des matériaux utilisés. De toutes les façons, l’impact carbone que présente un bâtiment inédit est plus important que l’existant. Cependant, lorsqu’on organise sa rénovation sans modifier la structure, on abaisse son impact carbone. Ainsi, préférer cette option s’avère parfois plus judicieux qu’une nouvelle construction.

Opter pour une décarbonation des engins lors de la construction

Pendant la construction d’un immeuble, on utilise des engins pour plusieurs raisons. La préparation du béton par exemple est une tâche qui nécessite l’usage d’une machine. Pour réduire l’impact carbone, on ne saurait interdire leur utilisation. Néanmoins, on vous recommande d’opter pour leur décarbonation avant usage. Cela dit, servez-vous désormais d’engins électriques pour tous vos soucis de construction.

Optimiser le fret entrant et sortant pendant la construction

Sur un chantier de construction, on note aussi de fréquents approvisionnements de matières pour le bon déroulement des travaux. Si vous voulez alors réduire l’impact carbone de votre chantier, vous devez penser à diminuer le fret entrant et sortant. Cela dit, il est nécessaire d’optimiser les acheminements de matière. De plus, vous devez réduire au maximum les distances de transports en optant désormais pour des approvisionnements de proximité.