Pour placer son argent ou financer un investissement personnel ou professionnel, les ménages ont recours habituellement à une banque. Toutefois, les institutions banquières sont pointées du doigt ces dernières années comme peu fiables, surtout en temps de crise. En effet, selon des études, seuls 23 % des Français sont prêts à recommander leur banque à leurs proches. Heureusement, il existe plusieurs alternatives pour s’en passer et pour placer son argent de manière plus intelligente et sécuritaire dont le compte sans banque, les banques éthiques, le crowdfunding ou encore le prêt entre particuliers. Vous avez le choix entre différentes solutions pour éviter de mettre tout votre argent à la banque.

Le compte sans banque

A la différence des banques classiques qui proposent des comptes courants, un compte sans banque est un compte de paiement qui cible principalement les exclus bancaires, les jeunes, les personnes surendettées, les étrangers domiciliés en France ou toutes personnes qui ont une situation financière plus ou moins instable. Les services d’un compte sans banque sont uniques, car ils transforment les actifs physiques en monnaies digitales. Le principe est simple, vous ouvrez un compte et vous obtenez une carte Mastercard que vous pourrez utiliser sur toutes les DAB de banque classique. Vous pouvez utiliser votre compte aussi bien pour un transfert d’argent et un paiement mobile qu’un retrait d’argent. Vous pouvez également procéder à un blocage de la carte à distance.

billet euro

Disposer d’un compte sans banque permet non seulement d’effectuer les opérations courantes, mais aussi de procéder à une domiciliation de salaire, incluant les prélèvements et les virements ou de percevoir les prestations sociales. En effet, vous bénéficierez d’un relevé d’identité bancaire avec les coordonnées bancaires et d’une carte bancaire nominative.

En général, l’utilité d’un compte sans banque est de protéger votre capital en cas de chute de la banque. De plus, ce type de compte n’est pas concerné par les frais cachés comme c’est généralement le cas dans les banques classiques (frais de gestion, commission cachée sur les taux de change, etc.).

Les banques éthiques ou banques alternatives

Si vous êtes engagé dans une lutte pour la protection de l’environnement, vous pouvez opter pour les banques alternatives. Au-delà de l’aspect financier, ces banques se démarquent et séduisent par leur engagement social. En effet, elles ont à cœur de soutenir le développement de l’économie solidaire, mais également du développement durable et écologique.

Si les banques conventionnelles proposent généralement des offres alléchantes, la réalité est autre. En effet, ces offres sont plus rentables pour elles-mêmes au détriment de leurs clients. De plus, ces banques classiques sont loin d’être transparentes. Les banques alternatives, quant à elles, impliquent les clients dans la gestion de la banque. Au lieu d’être de simples clients, ceux-ci sont des associés et ont leur mot à dire quant à l’utilisation de leur argent lors d’une assemblée générale. Les banques éthiques fonctionnent souvent comme une association. Les fonds prélevés sont utilisés pour financer des projets sociaux, écologiques ou culturels.

Le crowdfunding

Les plateformes de crowdfunding mettent en relation les porteurs de projets et les particuliers investisseurs. C’est également un bon moyen de placer son argent. Le crowdfunding est particulièrement intéressant pour les jeunes entreprises qui ont du mal à trouver un financement auprès des banques conventionnelles.

Si vous investissez votre argent par le biais d’un crowdfunding, vous pouvez être remboursé de plusieurs manières : la cession de parts de la société, les avantages en nature, les intérêts par rapport à la somme que vous avez investie.

En optant pour ces plateformes, vous pouvez concrétiser des projets de toute envergure tels que l’aménagement d’un logement, l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, le financement d’un mariage ou la création d’entreprises de jeunes actifs. La plateforme examine le dossier de l’emprunteur, accorde le financement en 24 h et donne une réponse rapide et claire. Ce principe de crédit participatif permet aux particuliers de prendre part à un ou plusieurs projets sur différentes plateformes. Celui-ci peut être associé au prêt entre particuliers et au financement solidaire.

Différentes solutions de crédit sans passer par une banque

Outre le placement d’argent, vous pouvez également contracter un prêt sans passer par une banque classique. Une alternative consiste à passer par un prêteur particulier.

investissement

Le prêt entre particuliers

Emprunter de l’argent à vos amis, vos relations ou vos proches est une solution de financement à condition de savoir argumenter et de prouver de la viabilité de son projet. L’essentiel est de bien déterminer les modalités de remboursement (périodicité, montant et taux éventuels). Comme pour tous les crédits bancaires, il serait préférable de rédiger un contrat de prêt auprès d’un notaire.

Le prêt personnel

C’est un mode de financement alternatif tiré de l’épargne des investisseurs. Il n’y a pas d’intermédiaire et le taux d’intérêt entre l’emprunteur et l’investisseur est déterminé librement. Ce type de prêt fait bénéficier de taux d’intérêt avantageux, réduit les frais de dossier et l’emprunteur obtient des réponses rapides.

Le microcrédit

Ce type de prêt est conçu pour vous qui voulez consolider, reprendre ou créer votre entreprise. Proposé par des acteurs associatifs, il vous aide à pérenniser votre emploi ou à faire naître votre projet. En plus, vous bénéficiez d’un suivi : développement commercial, aide à la maîtrise des coûts et assistance dans les démarches administratives. Vous pouvez emprunter jusqu’à 20 000 euros complétés par une aide publique ou un prêt d’honneur.

Le financement solidaire

Une association propose une solution de financement ou financement solidaire avec l’épargne des adhérents en vue de concrétiser votre projet. Les membres de l’association se réunissent une fois par an pour décider ensemble des projets qui vont bénéficier de leur subvention financière. Le recours à un financement solidaire permet de profiter de taux bas et des modalités de paiement intéressantes.